22/07/2009

Contact

I2D-Afrique

Tel +228 967 76 01

email: i2d-afrique@hotmail.fr

Pour un développement réel et durable en Afrique

Pour un développement réel et durable en Afri

L’ « Initiative pour un Développement Durable en Afrique »  
(I2D-Afrique), la connaître et œuvrer avec elle.  
 
PREAMBULE  
 
Continent le plus pauvre de la planète continent arriéré, continent marginalisé…Tous ces attributs de l’Afrique indiquent, on ne peut plus, clairement la situation qui y prévaut  
Pendant longtemps l’on a tenté de trouver des « boucs émissaires » à cette situation. Si premiers responsables devait y avoir ce serait, à notre sens, les africains eux-mêmes. Mais la question ne devrait plus être là. Il est pressant de trouver des solutions durables à la misère des citoyens africains qui manquent cruellement des choses nécessaires à la vie. Oui il est pressant, sinon des enfants continueront par mourir de faim et de soif mais aussi d’ignorance (très peu d’enfants vont à l’école en Afrique) ; les jeunes africains continueront par prendre d’assaut les cotes européennes à la recherche de l’ELDORADO.  
Et ces solutions aux problèmes africains ne se trouvent dans les grandes conférences internationales ni dans les beaux discours et les belles intentions des dirigeants de ce monde.  
Afrique gagnerait davantage si des organismes à la base venaient à s’occuper des problèmes de développement.  
C’est dans cet ordre d’idée que des jeunes africains ont pris sur eux la responsabilité, aussi lourde soit-elle, de créer un organisme (sous forme d’une ONG) dénommé « Initiative pour un Développement Durable en Afrique », en abrégé I2D-Afrique.  
I2D-Afrique regroupe des jeunes diplômés et étudiants dans des domaines d’études très divers (Économie, Gestion, Agronomie, Sciences Sociales). Elle se veut un cadre de réflexion de concertation et d’action propres aux jeunes qui s’intéressent aux questions de développement de l’Afrique, que ceux-ci soient africains ou non.  
 
BUTS ET OBJECTIFS  
 
Le but de l’I2D-Afrique est de promouvoir un développement réel et durable sur les plans éducatif, agricole, sanitaire, culturel.  
Elle voudrait par ses actions :  
-encourager l’initiative personnelle, collective et locale.  
-encourager l’activité agricole, base de l’essor économique de nos pays, respectueuse de l’environnement  
-promouvoir les actions sociales en matière d’éducation, de formation professionnelle  
-lutter contre le chômage sous toutes ses formes  
-constituer un cadre de réflexion sur les entraves au développement.  
-promouvoir la culture de développement.  
L’I2D-Afrique a aussi pour objectif de favoriser un inter échange entre les jeunes sur le plan continental et mondial afin d’acquérir des connaissances et expériences.  
 
MOYENS D’ACTION  
 
Pour atteindre ses buts et objectifs, l’I2D-Afrique entend intervenir par les moyens suivants :  
-L’élaboration et l’exécution des projets économiques et sociaux  
-La formulation des recommandations aux décideurs économiques et politiques  
-L’organisation des journées de sensibilisation des ateliers de formation, des conférence, des colloques, des séminaires, des forum et stages professionnels.  
-Mener des actions et activités socioculturelles  
-La création d’un centre de conseil et d’appui aux jeunes pour la recherche et la création d’emplois  
-La recherche de financement pour les projets d’initiative communautaire la collaboration avec les autres organismes de développement et les institutions publiques et privées étatiques ou internationales .  
 
 
LA SOLIDARITE PEUT SAUVER L’AFRIQE 
 
Mobiliser la solidarité en direction de l’Afrique, voilà une des ambitions de l’I2D-Afrique. Mais cette mobilisation de la solidarité n’est pas une fin en soi. Elle devrait, à long terme, contribuer à une indépendance, un changement de mentalité une ébauche de développement réel et durable des assistés.Ainsi l'aide que nous voulons pour l'Afrique n'est pas de la charité; c'est un investissement dans la paix ,dans la sécurité du monde entier.  
Un cahier, un vieux livre envoyé en Afrique pourra faire d’enfant de la rue un petit écolier.  
De vieux ordinateurs envoyés en Afrique équiperont une école ou serviront à créer un cyber dont les bénéfices pourront financer un projet social ;  
Investir dans l’agriculture en Afrique c’est donner du travail aux africains, promouvoir l’autosuffisance alimentaire.  
Il y a pleins de choses que pleins de gens peuvent faire pour l’Afrique.  
 
Le TOGO  
 
 
L’I2D-Afrique est enregistrée au TOGO, un petit pays de l’Afrique de l’ouest, au Ministère de l'administration Territoriale, de la décentralisation et des Collectivités Locales, sous le numéro 0284/MATDCL-SG-DLPAP-DOCA 
En fait les membres fondateurs de l’I2D-Afrique sont tous originaire du TOGO.  
 
 
 
 
 

20/07/2009

LE TOGO, UNE URGENCE

Le TOGO, une urgence

Ce qui sera dit dans cette rubrique n’est nullement destiné à ternir l’image de notre pays, que nous aimons passionnément, ni celle de ceux qui sont à la charge de ses destinées. Nous pensons qu’il nous serait profitable que le monde connaisse les difficultés auxquelles les populations togolaises font face plutôt que de les cacher, en ces moments ou' de bonnes volontés pourraient nous assister (même si les solutions véritables à nos problèmes devraient venir principalement de nous-mêmes) 
 
 
 
BREVE GEOGRAPHIE DU TOGO 
 
Le TOGO est un petit pays de l’Afrique Occidentale, par sa taille et son économie. Sa capitale, LOME a une ouverture sur l’océan Atlantique avec une plage de sable de 50 km.  
Le Togo fut une colonie allemande (de 1884 à 1914), puis française à partir de 1914. Il accède à la souveraineté internationale le 27 Avril 1960. 
La langue officielle du TOGO est le français. On y dénombre environ 60 groupes ethniques, s’apparentant à 3 groupes principaux : Ewé, Kabyè, Mina. 
Les Togolais sont partagés entre 3 religions : l’animisme, le christianisme, et l’islam. 
De forme allongée, le territoire togolais est divisé en 5 régions économiques. Il est traversé du Sud Ouest au Nord Est par une chaîne de montagnes appelée la chaîne de l’Atakora.  
Ce territoire comporte du Sud au Nord une étroite bande côtière sableuse, des lagunes, des terres sédimentaires plus élevées. 
Le climat est subéquatorial chaud et humide dans le Sud et dans les montagnes du Sud Ouest couvertes d’une forêt dense. Le climat devient soudanien avec une saison sèche plus longue dans le Nord. La végétation passe alors de la forêt sèche à la savane arborée avec des forêts-galeries le long des rivières. Bref, le TOGO c’est l’Afrique en miniature. 
Le manioc, l’igname et le maïs constituent les principales plantes vivrières du sud, le sorgho et le mil celles du Nord auxquelles s’ajoute l’élevage. Le café, le cacao sur le versant méridional de la chaîne de l’Atakora ; Le coton et l’arachide dans le centre, constituent les principales cultures industrielles du pays. 
Les phosphates de Hahotoé constituent la grande richesse du TOGO, ainsi que le marbre exporté en Europe sous sa forme brute. 
Il existe un grand décalage entre la forte densité du sud et la croissance économique. Le Nord pauvre est quant à lui sous peuplé. 
 
 
 
 
 
 
L'ETAT DE LA POPULATION TOGOLAISE 
 
Le TOGO a une population estimée à 6,8 millions d’habitants en 2008. Le taux de croissance de sa population est de 2,7. Le taux de croissance de la population urbaine est quant à elle estimé à 4,3. Les Togolais sont essentiellement des ruraux puisque seulement 42es Togolais vivent en ville. Seulement 52 Togolais sur 100 ont accès à l’eau potable. 
En 2050 d’après les estimations de l’UNFPA le TOGO aura 14,1 millions de bouches à nourrir. 
Une femme togolaise peut espérer vivre en moyenne 60,3 ans tandis qu’un homme ne peut espérer vivre que 56,8 ans.  
L’état de santé de la population togolaise n’est pas satisfaisant ; En 2008 sur 1000 enfants nés 88 sont décédés avant leur premier anniversaire. 134 garçons sur 1000 mouront avant leur 5é anniversaire tandis que 116 sur 1000 filles mourront avant leur 5é anniversaire. Quant aux conditions de santé elles ne sont pas encore parfaites car 38e naissances ne bénéficient pas d’une assistance qualifiée. 
Des actions devront être menées en vue d’un changement de comportement des ménages, surtout les plus pauvres. Malgré l’extrême pauvreté qui frappe les Togolais la propension des Togolais à concevoir beaucoup d’enfants demeure encore forte. Une femme togolaise au cours de sa vie génésique donne environ 5 enfants. Sur 1000 filles mineures (âgées de 15 à 20 ans) 89 ont conçu un enfant en 2008. Il est nécessaire de mettre un accent particulier sur l’éducation sexuelle aussi bien à l’école qu’à la maison, étant évident que la plupart des grossesses contractées dans cette tranche d’âges sont involontaires pour la plupart des cas. 
 
 
 
DIAGNOSTIC DE LA PAUVRETE (extrait du résumé exécutif du DSRP-interimaire) 
 
Différentes enquêtes ont révélé que plus de 60e la population togolaise vit en dessous du seuil de la pauvreté. Le PIB par habitant etait de 770$ en 2008 L’incidence de la pauvreté est très élevée en milieu rural où 3 ménages sur 4 sont pauvres contre 2 sur 5 en milieu urbain. Les régions les plus touchées sont la région des savanes (90.5région centrale (77.7région de la Kara (75vec une forte prévalence en milieu rural. Par ailleurs, la pauvreté est fortement corrélée avec la sous alimentation dans la mesure où 64.2e la population pauvre est sous alimenté. 
Les inégalités monétaires sont relativement faibles dans toutes les régions du pays. Par contre elles sont très prononcées entre le milieu rural et le milieu urbain. Les pauvres sont nettement défavorisés en matière d’accès à l’éducation ,à la santé ,à l’électricité et à l’eau potable. En prenant en compte l’aspect de la vulnérabilité, d’ici quelques années,4 Togolais sur 5 seront pauvres si aucune action n’est entreprise pour améliorer les conditions de vie des populations.  
De l’enquête qualitative sur la pauvreté réalisée en 2006, il ressort qu’au niveau national, 3 togolais sur 4 se considèrent comme pauvres. Selon les populations interrogées, la faiblesse des revenus des agriculteurs, la faiblesse relative des financements dans l’éducation et la santé, les troubles socio politiques et la faiblesse dans l’accès à l’eau sont les causes les plus importantes de la pauvreté au TOGO. Les ménages ayant un nombre élevé d’enfants ou de personnes âgées ont une probabilité plus élevée d’être pauvres. Il en est de même pour les ménages dont les chefs sont les moins instruits. 
La situation des objectifs du millénaire pour le développement (OMD) est assez critique. Moyennant des efforts soutenus les trois objectifs suivants seraient potentiellement atteints à savoir « l'éducation primaire pour tous », « l’amélioration de la santé maternelle » et « le combat contre le VIH/SIDA ». Par contre, il est peut probable que les quatre objectifs suivants : « éliminer l’extrême pauvreté », « promouvoir l’égalité des sexes », « réduire la mortalité des enfants » et « assurer un environnement durable », soient atteints en 2015.  
 
 

NOS PROJETS EN VUE

1/ LE PROJET DE CULTURE D'ANANAS Il sera exécuté à Badja à 100 km environ de LOME, la capitale. Il s’étale sur 3 ans et devra employer plus de 20 villageois par an. Il s’agit d’un projet de culture bio qui vise avant tout à répandre le concept d’une agriculture respectueuse de l’environnement dans le milieu .Il permettra aussi de lutter contre l’exode rurale. Il a un coût global de 7622 EURO dont une moitié devra être une subvention et l’autre un prêt remboursable au taux de 12 pour cent. La commercialisation de la récolte ne devrait souffrir d’aucun problème d’autant plus que la présidente de l’I2D-Afrique a conclu un contrat d’achat à terme avec l’ONG Agro Bio Forum. Une bonne partie des bénéfices du projet sera investie dans des projets sociaux porteurs de développement futur pour le village d’accueil du projet (éducation, santé…) 2/ PROJET « COURS DE SOUTIEN AUX ELEVES DES MILIEUX DEFAVORISES DE LA VILLE DE LOME » Nous sommes partis du constat que les taux de réussite aux différents examens sont relativement tres faibles. En dehors des heures de classes, les élèves des milieux défavorisés ne bénéficient d’aucune assistance ou encadrement , faute de moyens, les parents étant eux-mêmes pour la plupart du temps analphabètes. Il serait donc utile d’organiser, gratuitement, à leur intension des cours de soutien une ou deux fois par semaine. L’I2D-Afrique profitera également de l’opportunité pour inculquer à ces élèves les idéaux du développement durable et faire d’eux les défenseurs et protecteurs de l’environnement. Ce projet est toujours en cours d’élaboration car nécessitant des autorisations administratives préalables (l’occupation des salles de classes par exemple). 3/AUTRES PROJETS Nous avons également un projet d’association de culture de manioc à l’élevage de porc et à la culture de maïs. Il s’agit en fait d’une chaîne à trois maillons. Le manioc cultivé devra servir d’aliment aux porcs et les éjections de porcs devront servir d’engrais organiques à la culture de maïs. Un projet d’organisations de cours d’été avec assistance de volontaires expatriés ( venant d'Europe , des USA) nous tient également à cœur. Il s’agira d’associer un tourisme à moindre frais à une action sociale Un projet de concours d’orthographe est en vue. Il s’agira d’encourager, de promouvoir la langue française mais surtout de récompenser l’excellence. Il est prévu qu’il sera organisé dans un premier temps (phase expérimentale) pour les seuls établissement secondaires de la ville de LOME ensuite il s’étendra à l’ensemble des établissement secondaires du TOGO.

10:46 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (0)